Sois belle (mais pas trop…) et réponds !

90% des avatars sur les sites web sont des femmes… Serait-ce parce que les femmes virtuelles sont plus performantes que leurs homologues masculins ;-)… ou bien plus simplement retrouve-t-on les mêmes préjugés sur le web que dans le monde réel? Je vous propose aujourd’hui un excellent billet proposé par Justine Plessier, Directrice de projet chez Cantoche.

Justine assure la direction des projets clients et coordonne la mise en œuvre des solutions Living Actor™.
Titulaire d’un DESS de gestion, Justine a dirigé les développements éditoriaux, médiatiques et ergonomiques de nombreux projets multimédias, en particulier chez Havas Interactive (Encyclopédie Larousse multimédia). Justine a rejoint Cantoche en 2001 et organise toutes les étapes des projets clients, depuis la conception des interventions des personnages jusqu’à leur intégration dans les applications finales.

Site web cherche jolie jeune femme…

Assistante en ligne ou responsables de la relation client – 25 à 35 ans – De l’expérience mais pas de rides – Internationale mais blanche  – 1m 68 – Excellente présentation exigée – Dynamique, mais posée et ne perdant jamais patience – Sympathique, souriante, rassurante et pas dragueuse – Brunette ou châtain – Jolie et féminine, mais pas trop – Ayant le sens de l’humour, tout en restant très professionnelle – Look intemporel et dans l’air du temps, sobre mais pas terne – Coiffure moderne, mais nette… – Ayant un prénom court et plutôt en « A »… (Ex : Clara, Anna, Marta, Emma, Laura, Léa, Lisa…).

Aujourd’hui, sur un grand nombre de sites grand public, on trouve des jeunes femmes d’un nouveau genre : les assistantes virtuelles. Elles sont capables de vous aider, vous guider et de répondre à vos questions. Elles sont là pour désengorger les coûteux centres d’appel, réduire le nombre de questions posées par mail, ou encore vous inciter à transformer votre visite. Mais elles doivent aussi apporter à ces sites web un joli visage, créer avec vous une relation privilégiée (mais pas trop) et gagner votre confiance !
Une « consécration » ?
Preuve de l’engouement pour ces nouvelles assistantes, le prix du meilleur agent virtuel français a été créé il y a 2 ans pour élire la miss client de l’année.

En 2011, il s’agissait de choisir parmi 20 candidatures virtuelles. Et c’est Lucie de SFR qui a remporté le prix, après Emma de MMA en 2010. Si vous attendiez à les voir défiler en maillot de bain, vous serez déçu ! Les critères de choix étaient purement professionnels ! D’ailleurs, essayez donc d’obtenir leur mail perso…
Conseillère, mais pas financière…
Ces jeunes femmes vous parleront volontiers de santé, de beauté, de produits de consommation courante, du suivi de vos commandes, même de sujets techniques… Mais surtout pas d’argent !
Sur le web, ce domaine est encore largement réservé à l’autre sexe… Voir par exemple les candidats à l’élection « Miss » Client : ils étaient 2, spécialistes du crédit ou de l’épargne ; ou encore Thomas, spécialiste de l’épargne salariale chez Natixis Interépargne.
Eh oui, même en ligne, les femmes ne sont pas jugées assez crédibles pour parler « gros sous » ! Féministes virtuelles, révoltez vous !!

Sois belle mais pas trop !
Enfin, ces jeunes femmes ont une mission : elles doivent plaire aux hommes ET aux femmes qui doivent pouvoir s’identifier à ces interlocutrices virtuelles…
Elles doivent inspirer confiance et séduire, mais sans excès…
Ce ne sont donc pas des tops modèles : elles ne doivent pas être trop belles, ni sexy ; ne doivent pas être trop jeunes pour rester crédibles (ce sont plus que des hôtesses), mais ne doivent pas avoir plus de 35 ans !
Gageons que ces salariées parfaites, toujours souriantes et disponibles pour leur clients, seront bientôt assez nombreuses pour  réussir à changer certaines habitudes !

 
Merci Justine pour ce rappel bien réel, lui, que certains stéréotypes ont la vie dure, même dans nos projections virtuelles !!
Et vous, croyez-vous que le sexe ou l’esthétique des avatars doivent être liés à leur profession?
A bientôt,
Andrew